Quelles indemnités en cas d’abandon de poste?

Temps de lecture : 2 minutes

L’abandon de poste et la rupture de contrat de travail

L’abandon de poste est une situation inconfortable pour l’employeur. Celui-ci doit réagir en conséquence.

Si le salarié est en CDI, l’abandon de poste se termine en général par un licenciement pour faute simple ou grave selon les circonstances.

Si le salarié est en CDD, l’abandon de poste peut se terminer par une rupture amiable du contrat de travail ou par une rupture anticipée pour faute grave du salarié.  

Dans tous les cas, l’abandon de poste mène à la rupture du contrat de travail.

Les indemnités suite à un abandon de poste

Dans certaines situations, le salarié bénéficie de certaines indemnités en cas de rupture de son contrat de travail suite à un abandon de poste.

  • Abandon de poste en CDI : en principe, en cas de licenciement pour abandon de poste, le salarié licencié bénéficie d’une indemnité de licenciement et éventuellement d’une indemnité compensatrice de préavis. Cependant, si l’abandon de poste est considéré comme faute grave, le salarié est privé de ces indemnités.
  • Abandon de poste en CDD : dans certaines circonstances, l’abandon de poste en CDD peut être considéré comme faute grave donnant lieu à la rupture du contrat à l’initiative de l’employeur. Dans ce cas, le salarié n’obtient pas d’indemnité de précarité. Cependant, si les parties parviennent à une rupture amiable du CDD, le salarié bénéficie d’une indemnité de précarité. 
Si cet article vous a plu, vous est utile, partagez le sur vos réseaux sociaux.